Effectuer l‘accordage d‘une guitare avant de commencer à jouer, lorsqu’on décide d’entamer une session de jeu, est nécessaire. Une guitare est un instrument fabriqué en bois, elle est donc sensible aux changements de température ou encore aux différentes manipulations. Si vous avez joué la veille, il se peut que votre guitare n’ait besoin que d’un petit réajustement, mais il est préférable de s’assurer de la justesse des 6 cordes, car une guitare peut se désaccorder par le simple fait de la sortir de son étui.

Accorder sa guitare avec un accordeur
Différentes techniques peuvent être utilisées pour accorder une guitare. De petits appareils ont été créés spécialement à cet usage. Il s’agit des accordeurs qui permettent d’obtenir les bonnes hauteurs de notes pour les 6 cordes de l’instrument. Ces 6 notes, en partant de la plus aigüe, est la note Mi, suivie de la Si, puis de la Sol, de la Ré, de la La, et enfin d’une autre Mi, qui cette fois, est une Mi grave. Les accordeurs électroniques permettent d’accorder une guitare de la manière la plus simple, car c’est la machine qui fait tout le travail. Ce type d’accordeur étant équipé d’un petit micro, il suffit de le placer à proximité de la guitare, et de gratter chaque corde, l’une après l’autre, en ajustant et en tournant les clés, pour obtenir le son juste. La bonne note est donnée au musicien, quand l’aiguille se trouve au milieu. Il se peut que certains appareils ne possèdent pas une aiguille de mesure, mais des diodes électroluminescentes. Avec ces dernières, la note sera juste, quand une petite lumière verte s’allumera, et que les indicateurs de diodes seront équilibrés. Ces accordeurs sont bien pratiques pour les joueurs débutants, car leur utilisation ne demande absolument pas d’avoir l’oreille musicale.

Accorder sa guitare avec un diapason
D’autres méthodes sont plus délicates à mettre en place. Il s’agira de savoir retrouver un son donné par une note de référence pour accorder sa guitare. La note de référence pourra être obtenue à l’aide d’un diapason. Là encore, l’électronique peut faciliter la tâche, puisque des diapasons électroniques sont disponibles. Les modèles classiques de diapason, donc non électroniques, proposent des diapasons à branches ou à bouche. Les premiers fonctionnent en les tapant sur un objet, de façon à obtenir une petite vibration, laquelle va produire un son de 440 Hertz. Ce son correspond à un La3, qui est obtenu sur la guitare, en pressant la 5ème case de la première corde. Mais, le son émis n’est que de faible puissance, et seules les oreilles déjà habituées pourront retrouver la bonne note sur leur instrument. L’autre type de diapason fonctionne en soufflant dedans. Ainsi, les modèles spécialement adaptés aux guitares, ont 6 embouchures pour souffler, correspondant aux 6 notes d’une guitare. Quant au diapason électronique, son utilisation sera réduite à presser le bouton qui déclenchera les 6 sons correspondants aux 6 cordes de la guitare.

Accorder sa guitare avec un autre instrument musical
On peut encore choisir d’accorder sa guitare, en se référant aux notes d’un autre instrument, déjà accordé, un piano par exemple. Dans ce cas, on joue sur le piano, la note qui doit correspondre à la première corde de la guitare, donc toujours la Mi aigüe. Si la corde de Mi aigüe sonne trop grave, par rapport à la Mi jouée sur le piano, alors il faut retendre la corde, en tournant la clé dans le sens contraire des aiguilles d’une montre. Si par contre, cette même corde a un son trop aigu, on détend la corde, et on tourne la clé cette fois, dans le sens des aiguilles d’une montre. Pour effectuer l’accordage complet de la guitare, on reproduit cette opération pour les 5 cordes restantes. Pour chacune, la note adéquate sera d’abord jouée sur le piano, puis reproduite sur la guitare, en ajustant quand c’est nécessaire. Ainsi, on cherchera la Si, puis la Sol, ainsi que les autres notes.

Accorder les 6 cordes de sa guitare entre elles
Lorsqu’on n’a ni piano, ni diapason, ni accordeur, alors il reste pour accorder sa guitare la manière relative, c’est-à-dire qu’aucune note de référence ne sera utilisée. Pour la réussir, on utilise la première corde pour accorder les 5 autres. Pour commencer, on presse donc la corde de référence sur la 5ème case, et le son obtenu doit être identique au son de la corde qui suit, à vide. On répète cette opération avec les cordes suivantes. Les deuxièmes et troisièmes cordes seront accordées entre elles de la même manière, mais on appliquera une pression dans la 4ème case, et non pas dans la 5ème.